Thatta Kedona

Culture is a Basic Need

Poupées du Monde (French)

Poupées du monde

Les poupées ont toujours existé. La preuve en est qu'elles ont été découvertes dans des fouilles en Amérique du Sud, dans le Sous-continent, au Japon, en Italie, en Grèce, et sur d'autres sites partout dans le monde. Faites de matériaux très divers tels que le bois, la cire, l'argile, le tissu, etc., elles n'étaient pas seulement un jouet mais étaient aussi utilisées comme des symboles religieux et des objets de cultes : par exemple comme des représentations miniatures de personnes.

Encore de nos jours, elles sont utilisées par de nombreuses personnes comme des fétiches. Aujourd'hui, les experts ne sont pas certains de l'usage premier des poupées : un jouet duquel furent développés des objets de cultes ou une figure de culte qui est devenue un jouet.

Au-delà de leur signification comme jouet avec une fonction éducative, les poupées sont des documents concrets des époques passées et présentes, et sont donc des sources substantielles de connaissance sur les jeux, la vie, les conditions de travail et de vie et l'économie des temps passés. Ce sont alors d'importants vecteurs culturels.

Le Docteur Senta Siller a établi différents projets au Pakistan, au Cameroun, en Colombie, etc., dans lesquels des programmes légers mais à long-terme ont été mis en place pour le développement des zones rurales, durable et autonome, et le découragement de l'urbanisation par des projets permettant de générer des revenus dans les zones rurales, à travers la production de certains types d'objets artisanaux. Les poupées sont ici fabriquées soigneusement et revêtues d'habits et d'accessoires traditionnels. La conception du design et des différents types de vêtements sont renouvellés et prennent désormais une place importante dans la vie quotidienne.

Poupées du Pakistan

Le projet pour femmes, auquel depuis lors s'est ajouté un centre pour hommes, établi par le Dr Siller en 1993 dans la province pakistanaise du Punjab, comporte 120 femmes et génère déjà des revenus. Les femmes ici ne travaillent pas sur une base de plein-temps mais d'une façon traditionnelle pour ne pas compromettre la vie familiale et le travail dans les champs ; les différents festivals, souvent communs à plusieurs villages, peuvent également être célébrés selon l'usage. Le village de Thatta Ghulamka Dhiroka a 1200 habitants environ, les villageois y ont créé l'ONG Anjuman-e-Falah-e-Aama en 1991, qui coopère avec le DGFK e. V. (Association allemande pour la promotion de la culture). Anjuman elle-même, coopère avec six autres projets dans le pays.

Poupées du Cameroun

Trois coopératives (Akwatinuighah, Akaakang, HandiCraft CAT) sont en fonctionnement depuis 1998 à Bamedia, la capitale de la Province du Nord-Ouest du Cameroun, qui est située près de la frontière avec le Nigéria. Cette ONG coopère aussi avec le DGFK allemand. Bamenda comporte environ 60 000 habitants, répartis sur sept collines, qui parlent huit langues différentes. A part les hommes de CAT, plus de 100 femmes fabriquent une grande variété d'objets artisanaux.

Poupées de Colombie

La coopérative Tantomejor a été établie en 1999 à Saboya et fonctionne simultanément avec trois autres initiatives. Saboya a environ 6 000 habitants et est situé près de Chiquinquira, la capitale du département de Boyaca, au nord de Bogota. Cette ONG reçoit également la coopération du DGFK. Plus d'une centaine de femmes sont engagées dans la fabrication d'objets artisanaux.
Related: English Versio

posted by Omar M. Ali @ 8:04 AM,

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home


Download free eBooks